Flood Love

Lynnea Holland-Weiss
10.1022.12.18

 

 

 

 

(Scroller pour le français)

We are pleased to present the first solo exhibition of the artist Lynnea Holland Weiss (1990, USA) at the gallery.
Weiss works in acrylics and draws her inspiration from people and situations in her daily life and her frequent travels.
The human scenes she depicts are complex and emotionally charged, having been removed from their initial narrative to focus more closely on the body language. In the series of paintings, Flood Love, the focus is on relationships and interactions between characters whose movements and bodies seem to break down into their exchange, thus making the limits that separate or connect them more ambiguous. Unexpected colors dividing up the bodies and highly graphical motifs surrounding them make the inner experience tangible and flood the composition with these intensified sensations.
« Color plays such important role in painting for me.I findthe ability to experiment, push, pull and heighten emotions with the complexity of color and textures endlessly exciting. »
Like the title of the exhibition, the figures seem to overflow with sensations, color and light continuously, and, from this overflowing, make contact between themselves and with the viewer.
Before giving all of her focus to painting, Weiss dedicated much of her youth to dance. In her work, we feel this concern for body language and a particular aptitude for observing movement and shapes, which lends its figurative compositions the force of the present and the ability to bring the past and the future together in a single moment.
« My process is very intuitive and reactionary. I never go into a painting with too much of a plan. Instead I let it develop in a chain reaction, much like a dance, moment by moment»
This present is also in the choice of figures and situations, a reflection of the world in which Weiss moves, which she reproduces in this intense surge that she calls flood love.
« I’m interested in flood as a verb, as an all-encompassing thing that fills you up suddenly and that you don’t get to keep out of certain parts. It gets everywhere and you leak. »

 

***

Nous sommes heureux de présenter la première exposition solo de l’artisteLynnea Holland Weiss (1990, USA)à la galerie.
Weiss travaille à l’acrylique, et s’inspire de personnes et de situations croisées dans sa vie quotidienne, ou lors de ses nombreux voyages.
Les scènes humaines qu’elle dépeint sont complexes et émotionnellement chargées, délestées de leur narration initiale pour se concentrer sur le langage des corps.
Dans la série de peintures Flood Love, l’accent est mis sur les relations entre les personnages, dont les mouvements et les corps semblent se décomposer dans leur interaction et ainsi rendre plus ambiguë la limite qui les sépare – ou qui les relie.
Les couleurs inattendues qui morcellent les corps et les motifs très graphiques qui les entourent rendent l’expérience intérieure tangible et inondent la composition de ces sensations exacerbées.
« La couleur joue, selon moi, un rôle tellement important dans la peinture. Pouvoir expérimenter, pousser, tirer et accentuer les émotions par la complexité de la couleur et des textures est une activité infiniment passionnante. »
Comme le titre de l’exposition, les personnages semblent déborder de sensations, de couleur et de lumière en continu, et établissent le contact - entre eux et avec les regardeurs - à partir de ce débordement.
Avant de se consacrer entièrement à la peinture, Weiss a consacré une grande partie de sa jeunesse à la danse. On sent dans le travail cette préoccupation pour le langage du corps, et une aptitude particulière à l’observation du mouvement et des formes, qui donne à ses compositions figuratives la force du présent, et la capacité de ramener le passé et le futur dans un même moment.
« Ma démarche est très intuitive et réactionnaire. Je ne prévois jamais beaucoup de choses pour une peinture. Je laisse plutôt une réaction en chaîne se développer, comme une danse, moment par moment. »
Ce présent est aussi le choix des personnages et des situations, reflet du monde dans lequel évolue Weiss et qu’elle restitue dans cet élan intense qu’elle nomme jaillissement d’amour.
« Le mot « flood » (inonder) m’intéresse en tant que verbe, comme une chose qui vous englobe, qui vous emplit soudainement, et à laquelle vous ne pouvez pas empêcher l’accès à certaines parties de vous. Cela s’infiltre partout et vous débordez»